Recherche personnalisée
Partagez:
 

Préparer ma succession

La succession peut être organisée dans le but de prévoir et ainsi d’avoir la possibilité de protéger ses héritiers que

ce soit son conjoint, ses enfants ou d’autres proches.

Pour préparer sa succession, il est impératif de réfléchir à cette dernière en se posant les bonnes questions pour établir les conditions de transmission de son patrimoine.
Les principales questions sont :
— Dois-je transmettre mes biens de mon vivant ou à mon décès ?
— Dans quelles propositions dois-je transmettre mes biens ?

Si vous envisagez cette succession, vous devez vous renseigner des règles de succession en vigueur pour vos héritiers. En aucun cas, dans la loi française à ce jour, on ne peut déshériter un de ses enfants pour favoriser un de ses petits-enfants.
Effectivement, ces dernières sont différentes en fonction de votre situation familiale. Si vous avez un conjoint ou pas, si vous êtes divorcé ou séparé, si vous vivez avec un partenaire et que vous avez signé un pacte civil de solidarité ou en cas d’union libre, les modalités de la succession sont totalement différentes.
Dans le fait d’envisager sa succession, il ne faut pas négliger les frais de cette dernière.
Effectivement, il faut retenir compte de droits de succession et de donation en vigueur.
Il faut calculer le montant de ces derniers et s’informer des exonérations possibles concernant les droits de succession.
Il est important d’être conscient que vous pouvez disposer librement de votre patrimoine dans le cas d’une donation ou d’un testament. Mais cette liberté est soumise à des limites malgré tout.

Si vous envisagez de partager votre patrimoine de votre vivant,  plusieurs types de donations sont possibles. Certaines de ces donations sont liées à votre régime matrimonial.
Vous pouvez effectuer une donation-partage. Ce type de donation s’adresse aux personnes directement concernées par votre succession comme prévu par la loi.
Vous avez la possibilité d’opter pour une donation au dernier vivant si votre situation familiale le permet. Dans le même genre, vous avez la donation entre époux.
Il existe également d’autres donations faites sous forme d’argent.  Ces dernières peuvent être effectuées à des enfants ou petits-enfants.
Vous avez également d’autres moyens pour partager vos biens de votre vivant. Pour cela, vous devez souscrire un produit d’épargne pour garantir une rente à des personnes que l’on nomme bénéficiaires du contrat. Il existe deux types de contrat, les contrats d’assurance vie et ceux d’assurance décès.

La répartition de son patrimoine à son décès peut également être envisagée préalablement.
C’est le cas si vous établissez un testament. Il existe plusieurs types de testament. Il est donc important de se renseigner sur celui qui est le plus adapté à vos souhaits en termes de succession. L’établissement d’un testament n’est pas irrévocable. À tout moment vous pouvez annuler ce dernier ou le modifier.
Vous avez également la possibilité de désigner un exécuteur testamentaire. Ce dernier a pour mission de veiller au bon déroulement de votre succession et de garantir que vos dernières volontés soient bien respectées.
Une autre possibilité est d’établir un pacte successoral.

Le fait de préparer sa succession permet également de protéger ses proches. Ainsi, vous avez la possibilité de désigner une personne qui se chargera de vos enfants après votre décès, par exemple.
Vous avez également la possibilité de mandater une personne qui se chargera de gérer votre succession en lieu et titre d’un de vos héritiers en concluant un mandat posthume.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
Sur réseaux sociaux
Facebook
Twitter
2017 © Lionandcat Technologies - Suite #369, 925 Boul. de Maisonneuve West, Montréal, Québec, Canada, H3A 0A5. Tous droits réservés.