Recherche personnalisée
Partagez:
 

Devenir commissaire priseur

Un commissaire priseur est chargé de l’estimation ainsi que de la vente aux enchères publiques de meubles et autres biens

personnels (électroménagers, etc.). Il est de ce fait considéré comme officier ministériel et public.

Le rôle du commisaire priseur

Il est deux types de commissaires priseurs à distinguer : le premier s’occupe des ventes judiciaires, donc de liquidations de sociétés en faillite, ou en cas de saisie. Le second, lui, a à sa charge la vente volontaire de biens, soit sur demande des particuliers eux-mêmes. Le second travaille souvent aux côtés du premier, mais ils ne travaillent pas ensemble, ils n’ont pas le même patron. En effet, les commissaires priseurs chargés des ventes judiciaires sont nommés par le garde des Sceaux, alors que les commissaires priseurs chargés des ventes dites volontaires travaillent pour le compte de sociétés commerciales, bien entendu agrées par le Conseil des ventes.

C’est après avoir procédé à un inventaire des objets que le commissaire priseur, de quelque type qu’il soit, peut en retrouver la provenance et donc en définir la valeur, ou l’estimer. Un prix de départ est alors fixé. Il va sans dire que des connaissances en Art sont indispensables pour ce métier. Lorsqu’une demande d’estimation est faite par une compagnie d’assurance, sachez que c’est à un commissaire priseur qu’elle le sera. Les commissaires priseurs judiciaires, eux, sont les seuls pouvant être consultés par les tribunaux, les avocats ou bien encore les huissiers de Justice.

La formation et les étapes

Pour devenir commissaire priseur, il faut passer un examen d’accès au stage de la profession. Pour se présenter à cet examen, il faut être titulaire d’un diplôme national de Droit, et d’un diplôme national en arts plastiques, histoire de l’art, arts appliqués ou bien archéologie. Il vous faudra donc être en possession de deux diplômes nationaux pour vous présenter à cet examen. L’un d’entre eux devra au moins être une Licence, et le second l’équivalent d’un DEUG, soit deux années de formation dans une de ces spécialités.

Une fois l’examen d’accès réussi, il vous faudra suivre une formation de deux ans, au terme desquels un certificat vous sera délivré. Durant ces deux années de formation, un enseignement théorique vous sera dispensé mais vous effectuerez également un stage d’une durée de six mois dans un office de commissaire priseur.

Une fois le stage terminé et votre certificat obtenu, vous pourrez exercer la fonction commissaire priseur pour des ventes volontaires. Si c’est la fonction de commissaire priseur judiciaire qui vous intéresse, alors il vous faudra passer un nouvel examen, celui dit d’aptitude à la profession de commissaire priseur judiciaire. Il vous faudra ensuite être titulaire d’une charge ou d’un office, soit en rachetant cette charge seul, ou bien avec des associés. Racheter, car le nombre de charge est limité, on les compte au nombre de 335 que se partagent environ 450 commissaires priseurs. Pour toute information, vous pouvez contacter la Chambre nationale des commissaires priseurs qui se trouve à Paris.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
Sur réseaux sociaux
Facebook
Twitter
2017 © Lionandcat Technologies - Suite #369, 925 Boul. de Maisonneuve West, Montréal, Québec, Canada, H3A 0A5. Tous droits réservés.