Recherche personnalisée
Partagez:
 

Associations de défense des animaux

Mauvais traitements et cruauté envers les animaux

Les animaux sont souvent victimes de mauvais traitements, car souvent on les pense dénués

de droits. Or ce n’est pas le cas puisqu’il existe même une Déclaration universelle des Droits de l’animal, et malgré le fait que ceux-ci soient toujours considérés comme des objets dans le Droit français, ils bénéficient tout de même de certains droits. Les mauvais traitements les concernant sont de ce fait des délits et punis par la Loi. Il faut distinguer les mauvais traitements des actes de cruauté ; le mauvais traitement peut consister par exemple en ne nourrissant pas l’animal ou en ne le nourrissant pas correctement, alors que l’acte de cruauté résiderait plutôt en les sévices physiques lui étant infligés. L’acte de cruauté est alors un mauvais traitement, certes, mais le mauvais traitement n’est pas nécessairement un acte de cruauté. Il est d’ailleurs le plus souvent infligé par ignorance des soins à apporter à l’animal, ou bien simplement par négligence. Les courses de taureaux ne sont néanmoins pas considérées comme actes de cruauté car faisant partie d’une coutume, ni d’ailleurs aux combats de coqs.

Associations et solutions

Si vous êtes témoin d’une maltraitance envers un animal, en publique ou dans un cadre privé, vous pouvez rédiger une lettre au procureur de la République afin de dénoncer l’acte ou les actes. Les actes de cruauté peuvent être punis d’une amende d’un montant allant jusqu’à 300000euros ainsi que d’une interdiction à vie de posséder un animal.

Vous pouvez contacter plusieurs associations afin de protéger un animal, certaines d’entre elles ont en effet un service juridique à leur disposition , et de ce fait des avocats qui pourront agir. De telles associations ne peuvent dénoncer les actes violents , de cruauté, tout acte répréhensible à l’égard des animaux eux-mêmes ; vous devrez alors les dénoncer vous-même auprès des services de police puis contacter l’association de votre choix afin qu’elle vous assiste, voire prenne en charge la suite des évènements. Vous pouvez ainsi prendre contact avec l’association Stéphane Lamart, qui publie également un journal récapitulatif des actes en justice qu’elle mène à bien. La SPA (Société Protectrice des Animaux) ne vous offre que la possibilité de soutenir la dite société soit en devenant adhérent, soit en faisant un don. Il en va de même pour l’association 30 millions d’amis ; elles choisissent elles-mêmes leurs causes et ne proposent pas d’assistance juridique. Des assignations sont faites par elles, certes, mais dans un cadre plus général et non privé. L’Association Française et Internationale de Protection des Animaux (AFIPA) vous propose, elle, d’envoyer par courrier afin de signaler tout abus que vous constateriez (comme par exemple un défaut d’étiquetage sur un article un fourrure) afin qu’elle puisse prendre des mesures.

Liens

» Association Stéphane Lamart
http://www.associationstephanelamart.com/
» Société Protectrice des Animaux (SPA)
http://www.spa.asso.fr/

 
» Association Française et Internationale de Protection des Animaux (AFIPA)
http://www.afipa.net/

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
Sur réseaux sociaux
Facebook
Twitter
2017 © Lionandcat Technologies - Suite #369, 925 Boul. de Maisonneuve West, Montréal, Québec, Canada, H3A 0A5. Tous droits réservés.